ANDRIEU Gaston

Par Clotilde Bigot

Né le 18 octobre 1913 à Capdenac-Gare (Aveyron), abattu le 18 février 1943 à Capdenac-Gare (Aveyron) ; cultivateur ; victime civile.

Gaston Andrieu était le fils de Jean-Baptiste Andrieu, né en 1867 à Capdenac-Gare, cultivateur de profession, et de Marie Teil, né en 1887 à Naussac. Lui-même était cultivateur. La famille habitait la ferme de la Boudonie. Il appartenait à une fratrie de deux enfants. Il avait un degré d’instruction de niveau 3 (scolarité primaire plus poussée) et était titulaire du certificat d’études primaires.

Il effectua son service militaire du 31 octobre 1934 au 12 octobre 1935 au 121e régiment d’Infanterie (RI) de Montluçon (Allier). Il fut promu caporal le 16 avril 1935.

Il fut mobilisé le 2 septembre 1939 au 122e RI (centre mobilisateur de Rodez, Aveyron) ; Sur le front le 13 septembre 1939, il fut fait prisonnier à Dunkerque (Nord) le 4 juin 1940.

Rapatrié le 14 mai 1942, le conseil de révision de Toulouse (Haute-Garonne) le réforma définitivement le 17 décembre 1942 pour « tuberculose pleuro-pulmonaire ». Il fut définitivement démobilisé à Capdenac-Gare le 3 février 1943.

Il fut tué le 18 février 1943 (victime civile).

Son nom est inscrit sur le monument aux morts 1939-1945 de Capdenac-Gare. Il a obtenu la mention Mort pour la France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237185, notice ANDRIEU Gaston par Clotilde Bigot, version mise en ligne le 27 janvier 2021, dernière modification le 27 janvier 2021.

Par Clotilde Bigot

SOURCES : Arch. Dép. Aveyron : 1493 W 170 ; 4 E 48-14 (acte de naissance) ;1 R 1168, f° 2150. — Memorialgenweb.org, consulté le 12 janvier 2021

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément