NOIREL Robert, Marcel, alias Bob ou Mazeyrat Crispinhac dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 14 juin 1924 à Tressange-Ludelange (Moselle), blessé au cours d’une action résistante le 11 août à Bains (Haute-Loire), mort le lendemain 12 août 1944 à Bains ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur.

Fils de Marcel et de Marie, Julie, Anne, Motocovitz, née le 26 janvier 1891 à Tressange, Robert Noirel était célibataire quand il rejoignit la Résistance, à une date qu’on ignore. Celui-ci a peut-être fui sa région natale en 1940 pour se réfugier en Haute-Loire.

Le 11 août 1944, le capitaine Seigle, commandant du maquis de Rougeac (Haute-Loire), fut arrêté avec son chauffeur Lucien Cornern par les Allemands en traversant la commune de Bains (Haute-Loire). Ignorant que le commandant avait été immédiatement transféré au Puy-en-Velay, Serge Zapalski alias colonel Gevolde donna l’ordre au groupe Seigle, essentiellement composé de russes déserteurs de l’armée allemande, stationné à Rougeac, et au groupe Georges, stationné à Vergezac, d’attaquer les Allemands à Bains.
Les pertes furent lourdes pour les résistants moins bien armés et moins nombreux que les Allemands. Robert Noirel figure parmi les victimes. Sa date de décès étant fixée au 12 août, on suppose qu’il est mort de ses blessures quelques heures après les combats. Selon le site Mémoire des Hommes, son pseudonyme serait Mazeyrat-Crispinhac, le nom d’une commune de Haute-Loire, aujourd’hui appelée Mazeyrat-d’Allier, où l’un de ses habitants mort aux combats lors de la 1ère guerre mondiale s’appelait également Robert Noirel.

Il a été reconnu Mort pour la France, inhumé à Tressange.

Son nom figure sur le monument aux Morts de Bains et sur une plaque au nom des six victimes à Bains.

Son frère Albert est décédé le 19 avril 1944 à Tressange à l’âge de 24 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237186, notice NOIREL Robert, Marcel, alias Bob ou Mazeyrat Crispinhac dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 27 janvier 2021, dernière modification le 17 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — Mémorialgenweb. — AVCC Caen, AC 21 P 103145, dossier Robert Noirel (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 446628, dossier Robert Noirel (nc). —Généanet. — État-civil Tressange.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément