KISHIGAMI Katsumi. Pseudonyme KISHIGAMI Kōteki

Né le 28 novembre 1873 dans le département de Tochigi ; mort le 21 juin J 962. Journaliste ; pionnier du mouvement ouvrier, dirigeant syndical des travailleurs de l’imprimerie.

Né à Utsunomiya dans le département de Tochigi ; KISHIGAMI Katsumi entra en 1878 à l’école primaire Nishi d’Utsunomiya. Ses excellents résultats scolaires lui valurent trois ans de suite des récompenses au niveau départemental. Il était hélas affligé d’un bégaiement fâcheux qui le contraignit à abandonner ses études, de son propre chef, en 1883. KISHIGAMI Katsumi, dont les troubles vocaux ne semblaient guère devoir disparaitre, préféra étudier la littérature par lui-même tout en menant une vie vagabonde. C’est en août 1898 qu’il apporta sa première participation au mouvement syndical en collaborant à la création d’un groupe de discussion des ouvriers de l’imprimerie (il assura ensuite la publication du bulletin du groupe). L’année suivante, KISHIGAMI Katsumi se consacra à l’organisation du Syndicat des ouvriers de l’imprimerie (Kappan kō kumiai), issu du groupe de discussion, dont il dirigea également le bulletin. Le syndicat fut dissous en mai 1900, mais sa section de Shiba constitua le cœur de la Société des Amis de la vérité (Seiyū kai). C’est en collaborant à la revue Rōdō sekai (Le Monde du travail), que KISHIGAMI Katsumi fit la connaissance de KATAYAMA Sen. En 1903, il put, grâce aux bons offices de KŌTOKU Shūsui, entrer au Mainichi shimbun (Journal Mainichi), où il devint le spécialiste des questions sociales et ouvrières, tout en écrivant également dans divers journaux et revues, dont le Heimin shimbun (Le Journal de l’homme du peuple), Hikari (La Lumière) et Shin kigen (l’Ère nouvelle). En 1906, KISHIGAMI Katsumi s’installa à Urawa, dans le département de Saitama. Il y travailla soit comme rédacteur, soit comme rédacteur en chef au Saitama mainichi, au Saitama nichinichi et au Yashima nippō (Le Courrier du Japon). Elu au conseil municipal d’Urawa en 1925, il reçut l’année suivante la distinction honorifique d’adjoint au maire. Après la Deuxième Guerre mondiale, KISHIGAMI Katsumi appartint au comité des élections d’Urawa en 1959, mais il en démissionna trois ans plus tard. Il mourut l’année suivante, à l’âge de quatre-vingt-neuf ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237279, notice KISHIGAMI Katsumi. Pseudonyme KISHIGAMI Kōteki, version mise en ligne le 29 juillet 2022, dernière modification le 30 avril 2021.

SOURCES : KATAYAMA Sen et NISHIKAWA Mitsujiō, Nihon no rōdō undō (Le Mouvement ouvrier japonais), 1901.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable