SÉJALON Jean-Pierre

Par Eric Panthou

Né le 21 août 1875 à Saint-Christophe-sur-Dolaizon (Haute-Loire), mort des suites de ses blessures le 12 août 1944 au Puy-en-Velay (Haute-Loire) ; agriculteur, victime civile.

Fils d’Henri et d’Anne Marie Bonnet, Jean-Pierre Séjalon était agriculteur à Augeac, commune de Bains (Haute-Loire). Il avait épousé Lucie Castanet.

Il fut la seule victime civile des combats survenus le 11 août 1944 entre plusieurs groupes de résistants venus attaquer les troupes allemandes après qu’elles aient arrêté le commandant du maquis de Rougeac, le capitaine Seigle.
Il y eut six victimes parmi les résistants tués à Bains.

Jean-Pierre Séjalon est mort le lendemain, à 21 heures, avenue Foch, au Puy-en-Velay.

Son nom figure sur le monument aux Morts à Bains.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237417, notice SÉJALON Jean-Pierre par Eric Panthou, version mise en ligne le 27 janvier 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément