PULVERMACKER Samuel

Par Jean-Luc Marquer

Né à Lodz (Empire russe, aujourd’hui Pologne) le 10 mai 1891, exécuté en représailles le 5 juillet 1944 à Saint-Martin-d’Uriage (Isère) ; commerçant ; victime civile

Issu d’une famille juive d’origine polonaise, Samuel (Shmuel, Yitzkhak) Pulvermacker était le fils d’Abrahin et de Chana Rayek.
Il épousa Regina Dessau. Le couple eut au moins deux enfants.
Après avoir séjourné en Allemagne, puis à Metz (Moselle), ils s’installèrent à Lille (Nord) où Samuel Pulvermacker était commerçant.
La famille obtint la nationalité française par décrets du 23 janvier 1929.
Fuyant l’occupation allemande de la région de Lille en 1940, la famille trouva refuge en Isère, à proximité de Grenoble (Isère).
Le 5 juillet 1944, à la suite d’un engagement entre des résistants des Forces françaises de l’Intérieur et des miliciens et des soldats allemands, ces derniers envahirent le hameau du Bouloud à Saint-Martin-d’Uriage (Isère) et exécutèrent deux hommes en représailles : Samuel Pulvermacker et Richard Bourla.
Une plaque commémorative est apposée sur le lieu de l’exécution au hameau du Bouloud.
Résistant isolé, Jean, Aaron Pulvermacker, le fils ainé, fut arrêté le 8 septembre 1943 dans un train. Conduit à la prison de Montluc à Lyon (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon), il fut ensuite transféré à Drancy le 24 septembre 1943, puis déporté à Auschwitz par le convoi n°60. Il ne revint pas.
Le Mémorial de la Shoah à Paris et le Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem (Israël) recensent père et fils comme victimes de la Shoah


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237497, notice PULVERMACKER Samuel par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 3 février 2021, dernière modification le 3 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 616 ; 3335 W 25, 3335 W 4 — SHD Vincennes, GR 16 P 493784 (à consulter) — Mémoire des hommes — JORF Gallica — Base de données du Mémorial de la Shoah, Paris — Base de données du Mémorial de Yad Vashem, Jérusalem (Israël)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément