SAEGUSA Ippo

Né en 1903 dans le département de Yamanashi ; mort le 13 décembre 1946 à Tōkyō. Militant du mouvement paysan.

Né dans le village de Kano-iwa, district de Higashi-yamanashi, département de Yamanashi, SAEGUSA Ippo participa dès sa jeunesse au mouvement paysan ; entretenant des relations avec le Syndicat des paysans de Sōko (Sōko nōmin kumiai — il s’agit de la région située autour du département de Kanagawa), il constitua en 1927, avec FURUYA Sadao la section de Yamanashi du Parti des ouvriers et des paysans (Rōdō nōmintō). Ayant pris, l’année suivante la direction du conflit de l’usine de pâte à papier Ryukikan, il mena les ouvriers à la victoire, et organisa la coopérative ouvrière de la région est de Yamanashi affiliée à la Ligue des consommateurs du Kantō (Kantō shōhi renmei). Après la dissolution forcée du Parti des ouvriers et des paysans (Rōdō nōmintō), SAEGUSA Ippo forma la section de Kano-iwa du Syndicat national des paysans (Zennō on Zenkoku nōmin kumiai) qui servit de base au mouvement paysan de gauche dans le département. En janvier 1929, au cours du conflit du village d’Ichinomiya dans le district de Higashi-Yatsushiro, qui s’était déroulé selon les directives de la Fédération des syndicats paysans de Yamanashi (Yamanashi nōmin kumiai dōmei), SAEGUSA Ippo fut l’un des orateurs qui s’adressèrent aux manifestations qui se heurtèrent avec la police. La position des partisans du recours à l’utilisation de la force s’en trouva renforcée et, en novembre 1929, se tint la réunion des responsables de sections des quatre districts de Higashi-Yatsushiro, Nishi-yamanashi, Higashi­yamanashi et Naka-koma et de la ville de Kōfu dont le résultat fut la constitution de l’Union départementale de Yamanashi (Yamanashi ken ren) affiliée au Syndicat national des paysans (Zennō ou Zen koku nōmin kumiai) ; SAEGUSA Ippo devint le premier président de son exécutif. En cette même année, il avait, en outre, mobilisé deux mille paysans pour participer à la révolte d’Okunoda dans le district de Higashi-yamanashi ; ils procédèrent à la plantation de millet sur les terrains réquisitionnés par leurs propriétaires, ce qui valut à SAEGUSA Ippo d’être inculpé pour activités subversives et emprisonné. Il adhéra, en 1931, au Parti communiste japonais (Nihon kyōsantō). Lors de la IIIe réunion du Comité central, il fut exclu du Syndicat national des paysans (Zennō) qui se tint en juillet, en même temps que YAMAGUCHI Kan’ichi, SAINŌ Kusutarō et ISHIDA Jūshin à propos de la question du soutien à un parti politique. Il organisa alors l’année suivante avec FUKAZAWA Yoshimori, la Fraction du congrès national de Yamanashi du Syndicat national des paysans (Yamanashi zennō zenkaiha) ; tandis qu’il s’efforçait d’élargir le secours accordé aux habitants des hameaux discriminés (burakumin), il fut arrêté pour violation de la Loi sur le maintien de l’ordre et condamné à une peine d’emprisonnement de quatre ans.
Bénéficiant de son action de dirigeant de l’aile gauche du mouvement paysan de son département, il se présenta aux premières élections générales qui suivirent la défaite, en 1946 mais il mourut subitement à Tōkyō au cours de la campagne électorale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237557, notice SAEGUSA Ippo, version mise en ligne le 29 juillet 2022, dernière modification le 31 janvier 2022.

SOURCES : Groupe d’études sur l’histoire du mouvement paysan, Nihon nōmin undō shi no kanten kara mita yamanashi nōmin undō shi (Histoire du mouvement paysan de Yamanashi dans le contexte de l’histoire du mouvement paysan du Japon), 1961.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable