TANAKA Chōsaburō (nom jusqu’à son mariage : AKlYAMA)

Né le 4 mai 1900 dans le département de Gunma. Dirigeant syndicaliste ; militant communiste.

TANAKA Chōsaburō naquit dans le village de Takigawa (actuellement ville de Takasaki), district de Gunma, département de Gunma. Il fréquenta l’école primaire de Takigawa, puis poursuivit ses études à l’école secondaire de Fujioka. Admis en 1920 à l’école supérieure industrielle de Takasaki, il en sortit diplômé au bout de trois ans. Aussitôt il travailla à l’école secondaire de Kasukabe mais fut privé de son poste par suite de la répression exercée contre le Parti communiste à Gunma.
Sous l’influence de TAKATSU Wataru et de ses camarades, TANAKA Chōsaburō adhéra, au printemps 1923, à la Fédération des bâtisseurs (Kensetsusha dōmei) et fut affecté an bureau central à partir de l’année suivante. Devenu en 1925, secrétaire privé de TOKUDA Kyūichi, il exerça parallèlement la fonction de secrétaire du Syndicat des ouvriers des chantiers navals Ishikawa jima et devint membre du comité exécutif du Syndicat de la métallurgie du Kantō qui était affilié au Conseil des syndicats ouvriers japonais (Nihon rōdō kumiai hyōgikai ou Hyōgikai). Admis au Parti communiste japonais au cours de l’été 1926, il fut touché par la vague de répression du 15 mars 1928. Mis en liberté provisoire en mai 1930, il entra alors par mariage dans la famille TANAKA. Pen après, il fut condamné à trois ans de prison avec sursis, mais appréhendé à nouveau en 1940, il purgea nue peine de deux ans de travaux forcés. Réincarcéré en 1945, c’est à la prison qu’il apprit la nouvelle de la défaite.
Après la guerre, TANAKA Chōsaburō prit une part active à la reconstitution du Parti communiste japonais dont il devint membre dans le cadre du département de Gunma jusqu’en 1950, date à laquelle il partit s’installer à Tōkyō. En désaccord avec la ligne du Parti sur la question de la Révolution culturelle chinoise, il quitta ses rangs en 1967. Depuis, il est membre du bureau central de l’Association « orthodoxe » des amitiés nippo-chinoises.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237654, notice TANAKA Chōsaburō (nom jusqu'à son mariage : AKlYAMA), version mise en ligne le 29 juillet 2022, dernière modification le 27 avril 2022.

ŒUVRE : Nihon rōdōundō hattatsushl (Histoire du développement du mouvement ouvrier japonais), 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable