WATABIKI Kuninobu

Né le 25 mars 1895, dans le département d’lbaragi. Militant anarchiste.

Fils aîné d’un paysan qui s’occupait également de la gestion du budget de la commune, WATABIKI Kuninobu naquit dans le village de Kunida (actuelle ville de Mito), district de Naka, département d’Ibaragi. Comme en témoignent les activités annexes du père, la situation de sa famille n’était guère florissante et le jeune Kuninobu dut gagner sa vie, dès l’Ecole primaire. Après avoir été employé pendant quelque temps par la société éditrice d’un journal de la ville de Mito, il bénéficia de l’aide d’un des anciens de son école, et se rendit en 1912 à Tōkyō, où il travailla principalement dans des imprimeries telles la Société Hakubunkan ou encore Sanseido. Il adhéra en 1917 à la Société des vrais amis (Shin’yūkai) et participa à la grève des ouvriers de l’imprimerie Hakubunkan ; c’était l’époque des émeutes du riz et il fut arrêté comme membre de la Société des vrais amis et il prit alors la ferme résolution de participer activement au mouvement ouvrier.
Etant entré au Hōchi shimbun (Journal Hōchi), il devint membre, en 1919, de la Société pour la promotion des réformes (Kakushinkai) puis de la Société pour un juste progrès (Seishinkai) ; par la suite, même quand il changea d’entreprise — c’est ainsi qu’il travailla pendant un temps au Mainichi shimbun (Journal Mainichi) — , il continua d’être un des principaux membres de ces organisations qui devaient d’ailleurs, en fusionnant, donner naissance, en 1924, au Syndicat des ouvriers de l’imprimerie de Tōkyō (Tōkyō insatsukō kumiai). Il milita également dans l’Union des ouvriers imprimeurs (Insatsukō rengōkai) fondée en 1923, et dans l’Union nationale indépendante des syndicats ouvriers (Zenkoku rōdō kumiai jiyū rengō kai) de 1926. Lors des dissensions internes et des scissions qui se produisirent au seinde cette dernière formation dans les premières années de l’Ere Shōwa inaugurée en 1925, WATABIKI Kuninobu adopta une position anarchiste systématique et resta fidèle à l’Union nationale indépendante (Zenkoku jiren) même quand les effectifs de cette dernière se furent considérablement réduits. Il entra en 1931 au Yomiuri shimbun (Journal Yomiuri) qu’il ne quitta pas jusqu’à la fin de la guerre ; avec les progrès du militarisme japonais, militer dans le mouvement ouvrier devenait de plus en plus difficile et WATABIKI Kuninobu constitua avec les frères FURUKAWA, Katsura et Shin, la Société d’entraide (Sōgōkai) en attendant une conjoncture plus favorable.
Après la défaite du Japon, WATABIKI Kuninobu participa au conflit du Yomiuri shimbun (Journal Yomiuri) de 1945-1946 ; il fut, pour cette raison, licencié en 1946. Il travailla alors dans diverses imprimeries, tout en poursuivant son action militante au sein du mouvement anarchiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237718, notice WATABIKI Kuninobu, version mise en ligne le 29 juillet 2022, dernière modification le 16 juin 2022.

SOURCES : Périodiques : Seishin (Pour un juste progrès), 1920-1923. — Insalsukō rengō (Union des ouvriers imprimeurs), 1923-1926. — Jiyū rengō (Union indépendante), 1926-1935. — Jiyū rengō shimbun (Journal de l’Union indépendante), 1926-1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable