FISCHER Jules, Némorien

Par Claude Pennetier

Né le 17 juin 1899 à Liévin (Pas-de-Calais), mort le 13 janvier 1963 à Créteil (Seine, Val-de-Marne) ; ouvrier à la ville de Paris ; militant communiste ; conseiller municipal d’Alfortville (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un mineur et d’une ménagère, ancien houilleur devenu ouvrier à la ville de Paris (service des Eaux, mineur), Jules Fischer s’installa à Alforville au début des années trente. Il fut élu conseiller municipal communiste d’Alfortville sur la liste de Marcel Capron le 5 mai 1935. La préfecture de la Seine le déchut de son mandat le 1er mars 1940. Il était interné au camp de Châteaubriant (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) en mai 1942.

Premier vice-président de la délégation spéciale nommé le 19 août 1944 (le président étant Jules Gauchard), puis du conseil municipal provisoire nommé le 4 novembre 1944, Jules Fischer fut réélu avec l’étiquette communiste le 13 mai 1945 et le 19 octobre 1947.

Jules Fischer s’était marié à Liévin le 27 mai 1922 avec Gabrielle Drisch, calendreuse, née le 2 mai 1899 à Liévin, fille d’un houilleur. Ils avaient deux enfants en 1936. Le premier était né en 1923 dans le Pas-de-Calais et le second en 1927 dans le département de la Seine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23774, notice FISCHER Jules, Némorien par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 novembre 2008, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3, Versement 10451/76/1 et 10441/64/2 n° 24. — État civil de Liévin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément