GARAND Élie, Jean

Par Eric Panthou

Né le 8 septembre 1923 à Chastel (Haute-Loire), exécuté sommairement par les Allemands le 15 juin 1944 à Moulergues, commune de Chastel ; agriculteur ; victime civile.

Fils de Joseph et de Maria Tixier, Élie Garand était agriculteur à Chastel.
Le 10 juin 1944, les troupes allemandes furent bloquées toute la journée au quatre routes, commune de Pinols (Haute-Loire) par le corps Franc des Truands dans leur intention de rejoindre le Mont-Mouchet. Elles revinrent cantonner au village de Pinols le soir et le lendemain, elles repartirent au combat après avoir fait exécuter 5 personnes et pris en otages 6 agriculteurs qui furent exécutés plus loin dans la campagne. Parmi eux figurait Élie Garand. Sa mort serait due à la Brigade Jesser avec la présence de Miliciens.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur une stèle en sa mémoire et celle de Jean Nury, tué dans les mêmes circonstances.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237835, notice GARAND Élie, Jean par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 janvier 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 108 : crimes de guerre à Villeneuve-d’Allier. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 93 : crimes de guerre à Pinols et Auvers. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 508 : activité de la Brigade Jesser. — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément