CAUJOLLE Marcel, Paul

Par Jacques Girault

Né le 19 février 1923 à Songeons (Oise), mort le 7 février 2009 à Châlons-en-Champagne (Marne) ; instituteur ; militant de la Fédération unifiée de l’enseignement (CNT).

Fils d’un machiniste et d’une future concierge, Marcel Caujolle, instituteur, se maria en décembre 1944 à Pierrefitte (Seine/Seine-Saint-Denis) avec une employée (sténo-dactylographe) dans une entreprise de travaux publics de la capitale, fille d’un contrôleur à la SNCF. Le couple eut deux enfants. Instituteur dans une école de garçons de Fontenay-sous-Bois (Seine/Val-de-Marne), il habitait Vincennes (Seine/Val-de-Marne) avec sa famille depuis les années 1928).

Le 18 janvier 1948, une Fédération unifiée de l’enseignement qui adhérait à la Confédération nationale du travail d’orientation anarchiste, se constitua. Lors du dépôt des statuts à la Préfecture de cette organisation, dont le siège était 39 rue de la Tour d’Auvergne dans le IXe arrondissement de Paris, Caujolle était indiqué comme archiviste dans le bureau national de la FUE dont les statuts précisaient son appartenance au courant syndicaliste révolutionnaire et notaient « l’affranchissement intégral des travailleurs ne réside pas dans l’amélioration des traitements mais dans la gestion et l’organisation d’un véritable enseignement public par les organisations syndicales et pour l’attribution d’une retraite permettant d’assurer le bien être des vieux travailleurs ».

Retraité, avec son épouse, il dut aller habiter à Châlons-en-Champagne auprès de sa fille et de sa famille. Leurs obsèques furent religieuses.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237839, notice CAUJOLLE Marcel, Paul par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 janvier 2021, dernière modification le 30 janvier 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : APPO, 77W54/ (429175).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément