DAILLY Gaston alias Dante dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 16 mai 1908 à Thil (Meurthe-et-Moselle), blessé au cours d’une action résistante le le 14 juillet 1944 à Retournac (Haute-Loire), puis mort à Bas-en-Basset (Haute-Loire) le lendemain ; gendarme ; résistance au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP), camp Wodli ?

Fils d’Henry Alfred, ajusteur, et de Marie-Louise Herclet, sans profession, Gaston Dailly avait épousé Germaine Gins (ou Gino), le 3 septembre 1932 à Frouard (Meurthe-et-Moselle). Il était adjudant de gendarmerie et en 1944, il commandait la brigade de Bas-en-Basset (Haute-Loire). Il rejoignit la résistance à une date qu’on ignore, prenant le nom de guerre de Dante. Recherché par les Allemands, il rejoignit la clandestinité. Selon les archives d’Alphonse Rozier, il aurait intégré les FTP du camp Wodli, nommé adjudant. Cette information doit être considérée avec prudence.

Avec un groupe de résistants qu’il commandait il dirigea une attaque le 14 juillet 1944 contre un train en gare de Retournac (Haute-Loire). Ils firent plusieurs prisonniers qu’ils s’apprêtaient à conduire à leur unité quand, d’un wagon voisin, un officier allemand qui avait assisté à l’opération sans osé intervenir, lui tira dans le dos. Grièvement blessé, il fut ramené à Bas-en-Basset où il devait mourir dans la nuit du 14 au 15 juillet.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur une plaque en sa mémoire à la gare de Retournac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237850, notice DAILLY Gaston alias Dante dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 31 janvier 2021, dernière modification le 22 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 154641, dossier Gaston Dailly (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 111620, dossier Gaston Dailly (nc). — Listes des morts du camp Wodli. Archives privées Alphonse Rozier. — Gilles Lévy, Guide des maquis et hauts-lieux de la Résistance d’Auvergne, Paris, Presses de la Cité .— Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983 .— "Retournac Hommage à Gaston Dailly, tué à la gare le 14 juillet 1944", Le Progrès de Lyon, éditions Yssingeaux-région, lundi 11 août 2014. — Mémoire des Hommes. — État-civil Thil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément