DELCROS Armand

Par Eric Panthou

Né le 9 mars 1921 à Lissieu (Rhône), exécuté sommairement le 10 juin 1944 à Langeac (Haute-Loire) ; victime civile.

Fils de Jean Baptiste, plombier-zingueur, et de Françoise Verdier, sans profession, Armand Delcros était à Langeac (Haute-Loire en 1944.
Le 10 juin 1944, une colonne allemande comprenant aussi des miliciens en uniformes allemands pénétra dans la commune de Langeac (Haute-Loire). Elle exécuta 4 civils et se distingua les jours suivants par les exactions commises lors des combats de Pinols.

Armand Delcros fut abattu sur le pont de Langeac alors qu’il allait chercher son enfant jouant au bord de l’eau.
Pierre Monier, Pierre Lorren et Pierre Breysse sont également morts ce même jour à Langeac. Ces crimes ont été commis par le Bataillon Volnat du 75ème RSM commandé alors par le lieutenant-colonel Abel. Plusieurs membres de la Gestapo, dont le français Hector Martin, accompagnaient la colonne.

Un dossier de résistant existe à son nom au Service historique de la Défense à Vincennes. On ignore quel fut son engagement.

Son nom figure sur le monument aux Morts à Langeac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237853, notice DELCROS Armand par Eric Panthou, version mise en ligne le 31 janvier 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCE : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 92 : crimes de guerre à langeac. — SHD Vincennes, GR 16 P 169417, dossier résistant d’Armand Delcros (nc). — Mémorialgenweb. — État-civil Lissieu.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément