GUIGON Émile, Henri

Par Eric Panthou

Né le 20 août 1895 à Langogne (Lozère), mort au combat le 7 juin 1944 à Saint-Jean-Lachalm (Haute-Loire) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Jean-Baptiste et de Marie Boisset, Émile Guigon, plus connu comme Henri Guigon épousa Émmy Gabrielle Boisin. Il était industriel à Langogne. Il rejoignit la résistance à une date qu’on ignore.
Il était membre du groupe de Résistants sédentaire de Langogne (1943 sur sa carte FFI). Le 7 juin 1944, il avait été envoyé en mission par les responsables de Lozère pour aller chercher Pierre Grasset, notaire et maire de Langogne, révoqué par Vichy. Ce dernier, résistant en cavale après la tentative de la gestapo de l’arrêter, fut caché dans un village plus loin de Haute-Loire. Henri Guigon avait pour mission de le monter au PC de Grandrieu en Lozère. Henri Guigon était ce jour là accompagné d’un autre Résistant : Israël MoÏse Aidenbaum alias Maurice Arachambault.

Il passa ce jour au hameau de Rossignol, commune de Saint-Jean-Lachalm (Haute-Loire) où étaient cantonnés 80 hommes du groupe Lafayette. Ce groupe fut attaqué la nuit du 6 au 7 juin 1944 par les troupes allemandes. Il fut tué le 7 juin à 7 heures des suites d’un tir de mortier. Les Allemands trouvèrent son corps dans la ferme des Masclaux et en représailles, ils brulèrent celle-ci avec le corps du FFI à l’intérieur. 4 résistants furent tués au cours de ces combats.
L’unité responsable de ces morts était un bataillon du 19ème Régiment de Police.

Il a été reconnu Mort pour la France.
Dans l’enquête pour crimes de guerre, il fut présenté à plusieurs reprises comme civil, notamment par des membres du groupe Lafayette. Néanmoins, sur la stèle en mémoire des tués de Saint-Jean-Lachalm, il est considéré comme membre du Groupe Lafayette.

Son nom figure sur une stèle à Saint-Jean-Lachalm et sur le monument aux Morts à Langogne. Une rue Henri Guigon existe à Langogne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237908, notice GUIGON Émile, Henri par Eric Panthou, version mise en ligne le 1er février 2021, dernière modification le 8 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 277180, dossier Émile Guigon (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 197792, dossier Émile Guigon (nc). — SHD Vincennes : 13 P 64 1 : état des morts, disparus, fusillés, internés et déportés. Groupe Lafayette. — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 67 : crimes de guerre à Saint-Jean-Lachalm. — Mémorialgenweb. — Informations communiquées par Gérard Lutaud, le 8 février 2021.

Version imprimable Signaler un complément