LAURENT Robert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 22 août 1924 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 12 octobre 1944 à Moussey (Vosges) ; cheminot ; résistant homologué DIR.

Robert Laurent entra à la SNCF sous l’Occupation comme auxiliaire en gare de Blainville-Damelevières (Meurthe-et-Moselle). Il était marié.
Réfractaire au STO, il rejoignit les maquis des Vosges en 1943 au Groupe « Corps Francs Mallens » et participa à de nombreux sabotages. Il fut pris dans une rafle le 9 octobre 1944, à Senones (Vosges) où il avait retrouvé sa famille. Son épouse attendait alors un enfant qu’il ne connaîtra pas. Emmené par les agents d’une unité de la Sipo-SD le "Einsatz Kommando Wenger" à Étival-Clairefontaine (Vosges) pour y être interrogé, il fut torturé à l’école du Vivier et contraint d’avouer son activité clandestine. Il sera fusillé le 12 octobre à la ferme Ferry sur les hauteurs de Moussey (Vosges), avec plusieurs autres camarades résistants. Leurs corps furent ensuite brûlés dans l’incendie de la ferme.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre d’interné résistant en novembre 1954.
Son nom figure sur la plaque de la SNCF en gare, à Blainville-Damelevières (Meurthe-et-Moselle), sur la stèle commémorative, à Moussey et le monument commémoratif des déportés, à Senones (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237970, notice LAURENT Robert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 février 2021, dernière modification le 3 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Vincennes GR 16 P 343077 (nc).— Hervé Barthélemy et Cédric Neveu dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 871.— Saint-Dié info du 15 octobre 2019, Moussey – Une cérémonie en souvenir du massacre de 4 Résistants à la « Ferme Ferry ».— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément