GRANÇON Charles, Louis, Noël

Par Eric Panthou

Né le 5 décembre 1912 à Grenoble (Isère), mort le 29 avril 1944 à La Chaise-Dieu (Haute-Loire) ; employé des mines ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Félix et de Marguerite, née Burgsteilher, Charles Grançon habitait sous l’Occupation 5 place de la Mi-carême à Saint-Étienne (Loire). Célibataire, il était employé aux mines de la Roche-Molière (Loire).
On ignore la date et les circonstances de l’entrée en résistance de Charles Grançon tout comme sa situation avant-guerre.
Il est mort à 22 heures le 29 avril 1944 à La Chaise-Dieu (Haute-Loire) sans qu’on en connaisse les raisons. Claude et Émile Villais, des civils, furent également tués le même jour dans cette commune, "victimes de la guerre" dit une stèle à leur nom, sans qu’on connaisse là aussi les circonstances.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237993, notice GRANÇON Charles, Louis, Noël par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 février 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 196555, dossier Charles Grançon (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 267655, dossier résistant Charles Grançon (nc). — État-civil La Chaise-Dieu.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément