BOSCQ Jean Marcel

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 18 avril 1921 à Casablanca (Maroc), décédé des suites de ses blessures le 9 août 1944 à Vitré (Ille-et-Vilaine) ; étudiant ; FFL.

Jean Boscq
Jean Boscq
SOURCE : L’Union

Jean Boscq était le fils de Marcel Joseph Boscq et d’Antoinette Cécile Lionnet. Célibataire domicilié avant-guerre chez ses parents à Reims (Marne). Étudiant à Paris, il resta en zone Sud après l’exode et tenta en vain de passer en Espagne pour rejoindre l’Angleterre au printemps 1941. Il revint ensuite en zone occupée pour reprendre ses études d’anglais à Paris où il était domicilié.

En janvier 1943, il quitta Reims en compagnie d’un aviateur canadien et réussit à franchir avec lui la frontière espagnole. Il fut un temps incarcéré en Espagne, puis il parvint à gagner le Maroc en juin 1943 où il rallia la France Libre. Parvenu en Angleterre, il entra à l’École militaire des cadets de la France libre de Ribbesford Manor à Bewdley (Worcestershire) au sein de la promotion « 18 juin ».
Il fut affecté à la 2e Division blindée commandée par le général Leclerc, qui débarqua en Normandie fin juillet-début août 1944. Il a été très grièvement blessé au cours d’un accident survenu en service commandé le 9 août 1944 près de Vitré (Ille-et-Vilaine), et son décès a été constaté le jour même à l’ambulance américaine installé aux Ormeaux en Vitré.

L’acte de décès numéro 130 dressé à l’état civil de Vitré le 9 août 1944 déclare que Jean Marcel Boscq, aspirant au FTG (Fleet Training Group) du QG, matricule 56221 est « décédé ce même jour à une heure trente sur le territoire de la commune de Vitré, aux Ormeaux-Ambulance américaine ».
Une mention additive, ajoutée à son acte de décès le 21 novembre 1944, le dit « aspirant au 28e Escadron du train des équipages militaires ».

Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière Saint-Martin de cette ville, sous l’inscription « Aspirant 28e train, tué le 9 août 1944. Mort pour la France ».

Jean Boscq a été reconnu « Mort pour la France » et a été homologué FFL. La Croix de guerre lui a été décernée à titre posthume.

À Paris, son nom figure sur le mémorial dédié au général Leclerc et à la 2e DB, qui se dresse place du 25 août 1944 à la Porte d’Orléans (XIVe arr.), et sur la plaque commémorative 1939-1945 de la Sorbonne (Ve arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237995, notice BOSCQ Jean Marcel par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 3 février 2021, dernière modification le 23 février 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Jean Boscq
Jean Boscq
SOURCE : L’Union
Promotion « 18 juin »</br> des Cadets de la France libre
Promotion « 18 juin »
des Cadets de la France libre
 (Jean Bosc - 4e rang, 2e à gauche)
(Jean Bosc - 4e rang, 2e à gauche)
SOURCE :
Site Les cadets de la France libre
Dans le carré militaire</br> du cimetière Saint-Martin à Vitré
Dans le carré militaire
du cimetière Saint-Martin à Vitré
Porte d'Orléans à Paris
Porte d’Orléans à Paris
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 27 520. – SHD, Vincennes, GR 16 P 75207. – L’Union (photo), 3 avril 1946. – Site Internet Les Français libres. – État civil, Vitré (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément