INCONNU La Chapelle-Bertin Capitaine FTP

Par Eric Panthou

Exécuté sommairement par les FTP vers le 26 juillet 1944 à La Chapelle-Bertin (Haute-Loire) ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP), camp Wodli.

Ce résistant dont l’identité reste inconnue aurait été un capitaine, responsable du maquis FTP de Saint-Victor-sur-Arlanc (Haute-Loire).
Présenté comme d’origine juive, il aurait appris en juillet 1944 que deux personnes de confession israélite se seraient réfugiées à l’hôtel Mistou à Pontempeyrat, commune de Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire). Il se serait emparé d’un coffre de bijoux leur appartenant à l’aide d’un complice.
Un document indique qu’il aurait été exécuté avec son second, vers le 17 juillet 1944 à La Chapelle-Bertin (Haute-Loire), sur ordre des FTP sous le commandement de Théo Vial-Massat. Selon René Gentgen, c’est Antoine Angeli alias John qui décida de faire passer les deux hommes par les armes.

Il n’y a pas d’actes de décès concernant deux inconnus à La Chapelle-Bertin.

Un rapport, signé de John Commissaire aux Opérations de la sous-région (COSR), relate les faits. Il indique que la Brigade Spéciale (BS) mit fin le 26 juillet aux menées d’une bande organisée de bandits et de pilleurs qui vivaient dans un grand hôtel de la Région et se livrait au pillage et au chantage au nom du maquis. Cette opération a rapporté au camp Wodli une traction, 2 fusils de chasse, 1 mauser, 2 pistolets, 1 revolver, 60 litres d’essence et environ 40 000 francs. Les deux coupables ont été exécutés le 26 juillet 1944 à 21h30. La Brigade spéciale les avait auparavant promenés partout avec les cheveux coupés à ras.
Le rapport se conclut en affirmant que les FTP ont reçu partout des félicitations pour cette opération.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237997, notice INCONNU La Chapelle-Bertin Capitaine FTP par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 février 2021, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Informations communiquées par Pascal Gibert et Raymond Vacheron en 2020. — Rapport du COSR John, Camp Wodli, le 27 juillet 1944 (archives Roger Maurin).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément