KOENIG Georges

Par Eric Panthou

Né le 29 octobre 1922 à Vœllerdingen (Bas-Rhin), mort au combat le 10 juin 1944 à Saugues (Haute-Loire) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Georges, ouvrier de chemin de fer né à à Vœllerdingen, et Émile Wendling, née à Sarre-Union, Georges Koenig était sans doute réfugié en Auvergne dès le début de l’Occupation. Il rejoignit la Résistance à une date et dans des circonstances qu’on ignore.

Il aurait été tué au combat le 10 juin 1944 sur la commune de Saugues (Haute-Loire). On peut supposer qu’il est mort dans le cadre des combats du Mont-Mouchet opposant une concentration de plusieurs milliers de maquisards aux troupes allemandes.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.

Son nom figure sur une plaque commémorative tous conflits dans sa commune natale.

Il n’a pas été recensé dans les travaux de Manuel Rispal sur les morts des combats du Mont-Mouchet. Le fait que son nom n’apparaisse sur aucun monument commémoratif laisse planer un doute sur le lieu et la date de son décès. La mairie de Saugues ne possède pas d’acte de décès à son nom tandis que sa commune de naissance a porté une mention de décès à Saugues. La base mémoire des Hommes indique elle aussi un décès à Saugues, s’appuyant sur son dossier de victime de guerre. La consultation de ses dossiers au service historique de la Défense permettra de préciser les circonstances et le lieu de ce décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238004, notice KOENIG Georges par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 février 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 62496, dossier Georges Koenig (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 321578, dossier résistant de Georges Koenig (nc). — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — Mémorielgenweb. — État-civil Vœllerdingen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément