LIVORNETTI François

Par Jean-Marie Guillon

Né le 11 mars 1911 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; ouvrier savonnier ; militant communiste présumé ; militant syndicaliste de Marseille.

Fils de Raphaël Livornetti et d’Angèle Esposito, célibataire, il était mouleur à la savonnerie Malaterre depuis 1930. Pour la police, il était membre du service d’ordre de la cellule Jean-Paul Marat, section 9e canton de Marseille. Délégué du syndicat des savonniers en 1936, il aurait participé à un mouvement de grève (probablement en 1938) et connu, à cette occasion, Raoul Leydet, savonnier chez Malaterre et très en pointe dans cette action. Mobilisé le 4 septembre 1939 au Centre de groupage, rue Montevideo, à Marseille, puis à la batterie côtière de Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), démobilisé en 1940, il revint travailler à la savonnerie Malaterre et fut désigné comme secrétaire adjoint du syndicat des produits chimiques et secrétaire pour le secteur technique. Comme tel, il avait ses entrées à la Bourse du Travail. La police de Sûreté, s’intéressant à Raoul Leydet en quêté sur lui en octobre 1942. Son patron le considérait comme un « agitateur dangereux ». Mais les Renseignements généraux n’avait pas de dossier sur lui.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238029, notice LIVORNETTI François par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 4 février 2021, dernière modification le 5 février 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCE : Arch. dép. Bouches-du-Rhône 5 W 196 (dossier Leydet).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément