BORIE Auguste, Claude, Pierre

Par Eric Panthou

Né le 11 août 1926 à Vorey (Haute-Loire), mort accidentellement le 30 août 1944 au Puy, aujourd’hui Le Puy-en-Velay (Haute-Loire) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’André Louis, boulanger à Vorezy, et de Rosalie Allary, ménagère, Auguste Borie habitait 27 rue Grangevielle au Puy. Il était célibataire.
Il s’engagea dans la Résistance à une date qu’on ignore. Il intégra les FFI, membre du Bataillon Kellerman. Ce Bataillon relèverait du maquis de Saugues (Haute-Loire), rattaché aux Mouvements unis de la Résistance (MUR). Auguste Borie se serait tué en tombant d’un car au retour d’une mission 2 2 heures, boulevard docteur Chantemesse, au Puy.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le monument aux Morts à Céaux-d’Allègre (Haute-Loire) et sur une plaque commémorative dans le hall de la mairie du Puy-en-Velay.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238074, notice BORIE Auguste, Claude, Pierre par Eric Panthou, version mise en ligne le 6 février 2021, dernière modification le 11 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Mémoire des Hommes. — AVCC Caen, AC 21 P 27320, dossier Auguste Borie (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 74314, dossier résistant Auguste Borie (nc). — État-civil Vorey et Le Puy-en-Velay.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément