BARBÉ Pierre, Auguste, Jean, Marie alias La Perle dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 17 juin 1921 à Saint-Glen (Côtes-du Nord, aujourd’hui Côtes-d’Armor), mort au combat le 20 juin 1944 à Chaudes-Aigues (Cantal) ; matelot puis agent des PTT ; résistant au sein des FFI.

Fils d’Auguste, cultivateur, et d’Eugénie Coûté, ménagère, Pierre Barbé fut engagé volontaire pour 3 ans le 7 août 1939 à Brest (Finistère) au titre des équipages de la flotte. Nommé matelot de 2ème classe le 1er février 1940, il fut libéré le 7 août 1942.

On ignore dans quelle circonstance il rejoignit Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) où il était domicilié 30 rue de Châteaudun. Il devint sans doute agent des PTT avant d’intégrer les maquis du Cantal au sein du groupe Revanche le 30 mai 1944, sous le nom de guerre La Perle. La 8e compagnie FFI et le Maquis d’Aubrac venu en renfort depuis l’Aveyron proche reçurent l’ordre de prendre position au Pont-Rouge sur la Route Nationale n°121 reliant Chaudes-Aigues (Cantal) à Laguiole et permettant de franchir le ruisseau du Levandès. Cet emplacement fut choisi comme avant-poste du « Réduit de la Truyère », lieu de repli des maquisards qui évacuaient le Mont-Mouchet après les combats des 10 et 11 juin 1944.
Le 20 juin 1944, la position fut attaquée par une forte colonne allemande. Pierre Barbé fut positionné avec son groupe dans la côte de Paulhac à 800 mètres à l’est de Chaudes-Aigues. Arrivée au carrefour des Routes Nationale n°121 et de Grande Communication n°13 à Notre-Dame, la colonne fut bloquée par le tir d’une mitrailleuse actionnée par Pierre Barbé. Les soldats allemands se déployèrent sur le côté opposé. Ils anéantirent la position des résistants à l’aide d’une mitrailleuse. Pierre Barbé fut tué lors de cet échange.

Son acte de décès a été dressé le 16 mai 1947 par le Ministère des Anciens Combattants. Le corps fut récupéré le 10 novembre 1944 par madame Dubreuil, de Clermont-Ferrand. Son cousin, Roger Barbé, lui aussi résistant, fut fusillé le 4 octobre 1941 à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Pierre Barbé a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.
Son nom figure sur un monument commémoratif à Saint-Glen et sur la Plaque commémorative PTT du Puy-de-Dôme 1939-1945.
Identifié comme Pierre Bardet dans le Mémorial du Réduit de la Truyère.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238186, notice BARBÉ Pierre, Auguste, Jean, Marie alias La Perle dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 9 février 2021, dernière modification le 16 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 13481, dossier Pierre Barbe (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 31560, dossier résistant Pierre Barbe (nc). — Mémorialgenweb. — État-civil Saint-Glen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément