FARKAS Michel Ferdinand

Par Henri-Ferréol BILLY

Né le 17 août 1893 à Szeged (Hongrie), exécuté le 22 août 1944 à Yzeure (Allier) ; négociant ; victime civile

Son nom figure dans l’inventaire du fichier central de la sûreté nationale avec la date de 1927.

Hongrois d’origine, il avait été naturalisé français par décret du 4 mai 1932 paru au Journal Officiel du 15 mai 1932. Il était alors ébéniste et domicilié à Paris.

Sa nationalité lui a été retirée par décret du 3 août 1942 publié au Journal Officiel du 19 août 1942. Il était alors vérificateur dessinateur domicilié à Rognac (Bouches-du-Rhône). Son épouse et ses enfants furent dénaturalisés par la même décision

En 1944, il était négociant 93 avenue des Moulineaux Boulogne-Billancourt (ex. Seine). Le 22 août 1944, alors qu’il consommait avec Lucienne Baudoin dans un hôtel de Moulins (Allier), ils furent arrêtés par trois miliciens après qu’ils aient relevé leurs identités. Michel fut frappé par les miliciens qui lui reprochaient d’être juif et de porter un vêtement militaire. Ils furent tous deux emmenés cours de Bercy, au siège de la Milice.

Lucienne fut relâchée tandis que son ami était emmené en voiture. Son corps sera retrouvé le jour-même criblé de balles au lieu-dit Vermillière sur la commune d’Yzeure (Allier).

Son nom figure sur une plaque commémorative de la maire de Boulogne-Billancourt (ex. Seine).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238191, notice FARKAS Michel Ferdinand par Henri-Ferréol BILLY, version mise en ligne le 10 février 2021, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Henri-Ferréol BILLY

SOURCES : AD 92, table des successions et des absences. — AVCC : AC 21 P 448704, dossier Michel Ferdinand Farkas (nc). — AD 63, 1296 W 1203. — Journal Officiel. — Salle des inventaires virtuelle des archives nationales. — Mémorial GenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément