DUMAS Numa

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 août 1894 à Nîmes (Gard), massacré le 13 juillet 1944 à Chenôve (Côte-d’Or) ; cheminot ; victime civile.

Numa Dumas entra au chemin de fer le 1er mars 1920 comme homme d’équipe à l’essai à Nîmes (Gard). En 1929, il fut muté comme wagonnier à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et devint conducteur. Il était marié et père de trois enfants et était domicilié à Saint-Rémy, près de Chalon. Militant communiste, il occupa en 1932 les fonctions de secrétaire adjoint de la cellule communiste du PLM dont le siège était à Chalon-sur-Saône.
Le 13 juillet 1944 à 10h45, il entra dans un wagon d’un train de la Wehrmacht stationné sur le triage de Perrigny, à Chenôve (Côte-d’Or) pour y prendre un colis destiné à un prisonnier et composé de 8 fromages de chèvre et un saucisson. Il fut alors abattu sur place.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238233, notice DUMAS Numa par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 février 2021, dernière modification le 11 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Hervé Barthélemy et Clément Gosselin dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 556.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément