DOLT Étienne

Par Louis Botella

Manœuvre au chemin de fer ; syndicaliste CGT de l’Algérie.

Manœuvre au service du matériel à Philippeville [Skikda], Étienne Dolt figura, en mai 1932, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des délégués auprès du chef de l’arrondissement de Constantine du réseau de chemin de fer de l’État.

Il fut signalé en novembre de la même année comme étant membre du bureau du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Philippeville.

Depuis mars 1938 et au-delà de février 1944, il assumait la fonction de trésorier adjoint puis de trésorier général du syndicat de la CGT réunifiée au sein de cette résidence ferroviaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238234, notice DOLT Étienne par Louis Botella, version mise en ligne le 11 février 2021, dernière modification le 11 février 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Cheminot Algérien, organe officiel de l’Union d’Algérie [CGTU puis CGT], mars 1938, février 1944 (BNF Gallica). — La Voix du Cheminot Algérien, organe de l’Union des syndicats confédérés [CGT], mai, novembre 1932 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément