FÉRAT Arthur Jules

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 8 septembre 1881 à La Neuville-aux-Larris (Marne), mort des suites de ses blessures le 28 août 1944 à Aÿ (Aÿ-Champagne, Marne) ; instituteur ; militant socialiste ; victime civile.

Arthur Férat était le fils de Clément Léopold Férat, instituteur, et de Marie Hermentine Ragan, sans profession. Il avait épousé Raymonde Devauversin. Ancien combattant de la 1ère guerre mondiale, il a été blessé à deux reprises et a été décoré de la Croix de guerre avec palme et de la Médaille militaire.

Le 28 août 1944, alors que la commune d’Aÿ où il résidait allait être libérée, il a été grièvement blessé par des soldats allemands battant en retraite qui ont tiré sur les passants. Il est décédé le jour même.

Arthur Férat a été reconnu « Mort pour la France ».

Son nom figure sur plusieurs mémoriaux de la Marne.
À Aÿ-Champagne, il est inscrit sur la stèle élevée à la mémoire des victimes civiles 1939-1945 dans le cimetière communal où il est inhumé.
À Reims, il figure sur la plaque 1939-1945 du lycée Roosevelt, sur la plaque dédiée « À tous les maîtres de l’école laïque » conservée dans le square des victimes de la Gestapo, et sur la stèle élevée par le Parti socialiste SFIO au cimetière du Nord qui le déclare domicilié à Cuchery, commune où il a été instituteur avant-guerre.
À Châlons-en-Champagne, il est inscrit sur la plaque 1939-1945 de l’École normale de garçons qui a été transférée dans la cour de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPÉ).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238295, notice FÉRAT Arthur Jules par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 12 février 2021, dernière modification le 12 février 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Dans le cimetière d'Aÿ-Champagne
Dans le cimetière d’Aÿ-Champagne
Dans le hall d'entrée </br>du lycée Roosevelt de Reims
Dans le hall d’entrée
du lycée Roosevelt de Reims
Dans le cimetière du Nord à Reims
Dans le cimetière du Nord à Reims
Dans le square des victimes de la Gestapo </br>à Reims
Dans le square des victimes de la Gestapo
à Reims
Dans la cour de l'ESPÉ </br>de Châlons-en-Champagne
Dans la cour de l’ESPÉ
de Châlons-en-Champagne
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : Arch. Dép. Marne, M4774, Victimes de la guerre 1939-1945, recensement des personnes tuées par les Allemands, autres victimes. — Mémorial GenWeb . — État civil, La Neuville-aux-Larris (acte de naissance en attente) ; Aÿ-Champagne (acte de décès en attente).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément