BONCI Roger, Alphonse alias André dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 16 juin 1920 à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort le 20 avril 2013 à Aubière (Puy-de-Dôme) ; manœuvre ; militant communiste ; résistant au sein du Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France (FN) et des Francs-tireurs et partisans (FTP), camp Wodli.

Fils d’Orlando et de Louise Jiachereni, Roger Bondi était manœuvre et habitait Marseille au moment de l’Occupation. Il fut arrêté pour activité communiste (détention de tracts) le 17 février 1942 à Marseille emprisonné au bas Fort Saint-Nicolas, puis condamné avec son camarade Antoine Caiazzo à vingt ans de travaux forcés par le tribunal militaire de la XVe région le 25 avril 1942. Il était sans doute membre de l’OS (Organisation spéciale du parti communiste clandestin) comme son autre camarade arrêté avec lui, Albin Bandini.
Transféré à une date qu’on ignore à la prison du Puy, il fait partie de l’évasion spectaculaire de 79 prisonniers la nuit du 1er au 2 octobre 1943. A l’issue de cet évasion, les hommes sont séparés en plusieurs groupes. Roger Bonci rejoint le principal groupe, composé essentiellement de militants communistes, qui va intégrer le camp FTP Wodli, installé alors à Raffy (Haute-Loire).
Roger Bonci devint ensuite en 1944 chef de groupe au sein de cet important maquis FTP qui fut amené à se déplacer au fil des mois. C’est lui qui avec Camille Pradet fut sollicité par les Mouvements Unis de la Résistance pour que le Wodli rejoigne la concentration du Mont-Mouchet. Les deux hommes furent d’accord pour refuser immédiatement de rejoindre une telle concentration qui allait à l’encontre de la politique de guérilla du Wodli et des FTP en général. Leur chef, Luc, approuva ensuite leur réponse.

Il aurait été muté avant la fin des combats dans le secteur de Saint-Étienne (Loire).

Il resta vivre dans la région, s’installant dans la banlieue de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) après avoir épousé Suzanne, une Stéphanoise elle-même résistante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238445, notice BONCI Roger, Alphonse alias André dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 16 février 2021, dernière modification le 22 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Notice Albin Bandini, par Jean-Marie Guillon, Thérèse Dumont. — SHD Vincennes, GR 16 P 69746, dossier Roger Bonci (nc). — Entretien de Théodore Vial et Camille Pradet avec Roger Maurin et Lucien Bastet le 16 mai 2006 à Saint-Paulien en Haute-Loire (archives privées Roger Maurin). — Ministère de l’Intérieur, Direction générale de la police nationale. État Français. Circulaire n°40/43 U du 3/10/1943 (avis de recherche des 79 évadés avec leur portrait et état civil).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément