OLIVIER Gustave, François, Alexandre

Par Emeric Tellier

Né le 8 octobre 1875 à Nantes (Loire-Atlantique) ; Serrurier, ajusteur ; Syndicaliste de la Sarthe.

Gustave Olivier a vu le jour au domicile de ses parents, quai de la Fosse à Nantes. Son père, François, Julien, Bruno Olivier, 27 ans, était cocher, tandis que sa mère, Marie, Françoise Legendre, âgée de 30 ans, était tailleuse.
Il a effectué son service militaire du 12 novembre 1896 au 27 février 1897 au 35e Régiment d’Artillerie.
Il a été membre de la commission exécutive du Syndicat des ouvriers des constructions mécaniques de la Sarthe en 1904. Il a résidé 8 rue du Porc-Épic au Mans (Sarthe), avant d’être signalé 73 rue Saint-Vincent (1904), puis 124 rue de Bourgneuf (1905) et enfin au 14 rue Thoré (1906).
Mobilisé le 1er août 1914, il est affecté au dépôt du service automobile du Régiment d’Artillerie de corps à Vannes (Morbihan), avant de rejoindre le 20e Escadron du Train le 1er juin 1916. Du 11 janvier au 1er juillet 1917, il est détaché aux constructions navales de Brest (Finistère), date à laquelle il est affecté au dépôt du 19e Régiment d’Infanterie, toujours à Brest, jusqu’à sa démobilisation le 17 janvier 1919. Il retourne alors s’installer au Mans.
Sa fiche de registre-matricule le décrit de la manière suivante : « cheveux châtains, yeux brun, front ordinaire, nez fort, visage ovale, bouche moyenne, menton rond, taille : 1 mètre 61 ». Son degré d’instruction générale était « 4 », c’est-à-dire qu’il avait obtenu le brevet de l’enseignement primaire.
Il a épousé Amélie, Marie Zénit le 1er février 1907 au Mans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238492, notice OLIVIER Gustave, François, Alexandre par Emeric Tellier, version mise en ligne le 19 février 2021, dernière modification le 19 février 2021.

Par Emeric Tellier

SOURCES : Arch. Dép. de la Sarthe (10 M 118). — État-civil et registre-matricule en ligne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément