BOURGEON Pierre

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 octobre 1883 à Jully-lès-Buxy (Saône-et-Loire), massacré le 26 août 1944 à Lyon (Rhône) ; cheminot ; victime civile.

Pierre Bourgeon était le fils de Philibert, vigneron et de Marie Ponset, vigneronne. Il se maria le 28 octobre 1912 à Jully-lès-Buxy avec Anastasie Aline Rey.
Retraité du chemin de fer, il vivait avec son épouse à Lyon.
Le 26 août 1944, un camion allemand venu de La Mulatière s’arrêta devant l’immeuble 2 rue des Jardins. Les soldats ouvrirent le feu sur les habitants et incendièrent l’immeuble. Il y eut cinq victimes parmi lesquelles Pierre Bourgeon. Il fut abattu sous les yeux de sa femme qui put se sauver mais en abandonnant son sac contenant toutes les économies du couple.
Son nom figure sur la plaque commémorative des agents de la SNCF en gare de Lyon-Perrache, à Lyon IIe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238547, notice BOURGEON Pierre par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 février 2021, dernière modification le 18 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Hervé Barthélemy et Clément Gosselin dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 248.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément