BASTIAN-AZCANO Rufino alias commandant Rémy dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 26 juillet 1915 à Villaviciosa (Espagne), mort le 6 août 1993 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) ; membre de l’Union Nationale Espagnole ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP), camp Wodli.

Rufino Bastian-Azcano était un républicain espagnol réfugié en France sans doute après la défaite de 1939.
Il rejoignit la Résistance et prit le commandement d’un groupe de l’Union Nationale Espagnole, structure initiée en 1941 par le Parti communiste espagnol (PCE) et ayant l’objectif de rassembler toutes les forces antifranquistes en vue du rétablissement de la démocratie en Espagne. ces groupes donnèrent naissance à des maquis à l’automne 1944 dans les Pyrénées ibériques.
Ce groupe était commandé par Francesco Rodamilans alias capitaine Luc mais aussi par Rufino Bastian-Azcano, alias Rémy. Ce groupe était très mobile, s’installant à Saint-Pal-de-Senouire, Vals-le-Chastel et Saint-Privat-du-Dragon dans le Cantal. Il vint renforcer le camp FTP Wodli en Haute-Loire en 1944.
Il est très probable qu’il intégra ensuite les FTP-MOI comme ce fut le cas pour son camarade Francisco Rodamilans.
Au moment de la Libération de l’Auvergne, Rufino Bastian-Azcano, alias Commandant Rémy, et son chef d’état-major, le capitaine Rodamilans, alias Luc, furent invités à siéger au sein de la Cour chargée de l’Épuration siégeant à Riom (Puy-de-Dôme). Sur ordre de son chef, le capitaine Luc déclara que les deux hommes acceptaient de siéger comme observateurs mais sans droit de vote ni de délibération, estimant que le rôle des antifascistes espagnols s’arrêtait à lutter militairement contre la domination hitlérienne et fasciste.
Rufino Bastian-Azcano vivait à Biarritz au début des années 80. Il était un adhérent actif de l’Amicale des anciens guerilleros espagnols en France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238558, notice BASTIAN-AZCANO Rufino alias commandant Rémy dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 18 février 2021, dernière modification le 22 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 37199, dossier Rufino Bastian-Azcano (nc). — Rufino Bastian-Azcano, "La présence des guérilleros espagnols dans un conseil de guerre..", Bulletin d’information intérieur de l’Amicale des anciens guérilleros espagnols en France (FFI), n°12 et 13, 3° et 4° trimestres 1980. — Paulette Gervais et René Chany, La Résistance à Brioude et dans la région, Impr. Robert, 1986. — INSEE, état-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément