JAMESSE Jean, Alexis, Auguste

Par René Caramelle, Guy Fontaine

Né le 7 août 1936 à Saint-Quentin (Aisne), mort le 19 novembre 2015 à Gauchy (Aisne) ; marié ; conducteur sur machine d’imprimerie ; cheminot ; syndicaliste CGT et militant communiste dans l’Aisne et à Paris.

Jean Jamesse, lors de la manifestation des retraités à Paris, 6 oct. 2011 (IHS CGT 02)
Jean Jamesse, lors de la manifestation des retraités à Paris, 6 oct. 2011 (IHS CGT 02)

Jean Jamesse naquit à Saint-Quentin et a vécu sa jeunesse dans le faubourg Saint-Jean. Il épousa Renelle Renée Germaine Guille en 1960 avec qui il eut une fille, Dominique, la même année.

Il fut élevé dans une famille de militants engagés. Son père, Jean Jamesse, menuisier, fut résistant FFI et membre du groupe « Négus » dans le quartier Saint-Jean. Sa mère, Marcelle Jamesse, née Katzengroh, fut candidate aux élections municipales de 1947, sur la liste d’union présentée par le PCF et menée par Émile Pierret.

Jean Jamesse travailla d’abord comme conducteur sur machine automatique à l’imprimerie Blangy à Saint-Quentin, de 1951 à 1955.
Très jeune, il s’engagea dans l’action collective, le combat syndical et politique : il se syndiqua à la CGT en 1953, et adhéra au PCF en 1956. Il devint secrétaire de la cellule PCF des cheminots de St-Quentin. Il était en effet entré à la SNCF, à Saint-Quentin, en 1955. Il y milita ardemment et devint secrétaire du syndicat jusqu’à son départ pour Paris en 1963, où il travailla pendant vingt-huit ans.
Jean Jamesse y poursuivit son action militante syndicale et politique. Typographe à l’imprimerie des billets dans le XIIe arrondissement, il fut élu secrétaire du syndicat CGT. Il participa de façon très active à la grande grève de 1968 et poursuivit son activité syndicale en fin de carrière à la gare de l’Est. À la CGT ou au PCF, il ne cessa jamais son action pour défendre et promouvoir le grand service public ferroviaire de la SNCF.
Durant la même période, il prit d’importantes responsabilités au PCF. Il fut secrétaire de section des cheminots de la gare de Lyon, et secrétaire d’arrondissement. Jean Jamesse devint membre du comité fédéral en 1973 et fit partie du bureau de la fédération du PCF de Paris en 1974 jusqu’au début des années 80. En mars 1977, Il figura en première place des candidats PCF sur la liste d’Union de la Gauche aux élections municipales du XIIe arrondissement de Paris. Il fut de nombreuses fois présenté comme candidat communiste à d’autres échéances électorales, à Paris et dans la région parisienne.

En retraite en 1991, Jean Jamesse quitta le 22 square du Nord à Gonesse où il habitait avec sa famille depuis 1972, pour revenir dans le Saint-Quentinois, à Gauchy. Il continua à militer, à la cellule locale du PCF, et prit des responsabilités à la section des retraités cheminots dont il devint le secrétaire. Il intégra l’Union syndicale des retraités CGT de l’Aisne, dont il devint le secrétaire de 2001 à 2008. Son dynamisme et sa richesse d’expérience l’amènent à devenir membre de la direction de l’Union départementale CGT de 1998 à 2012 et de son secrétariat jusqu’en 2005.

Jusque sa disparition en 2015, il milita avec beaucoup de conviction au sein à l’union syndicale des retraites CGT de l’Aisne, localement pour la promotion du syndicalisme retraité, et la défense des intérêts des retraités.
Une cérémonie civile eut lieu au crématorium d’Holnon (Aisne), le 24 novembre 2015. Son épouse, née à Saint-Quentin le 2 octobre 1933, était décédée à Gauchy le 6 septembre 1997.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238581, notice JAMESSE Jean, Alexis, Auguste par René Caramelle, Guy Fontaine, version mise en ligne le 19 février 2021, dernière modification le 26 février 2021.

Par René Caramelle, Guy Fontaine

Jean Jamesse, lors de la manifestation des retraités à Paris, 6 oct. 2011 (IHS CGT 02)
Jean Jamesse, lors de la manifestation des retraités à Paris, 6 oct. 2011 (IHS CGT 02)

SOURCES. IHS CGT Aisne. Archives de la SNCF (dossier de carrière BZ n° 0377BZ0108/005) ; archives du PCF ; archives de la mairie de Paris, fonds 2874W 123 (municipales 1977 : dépôts des candidatures), 1245W 5 (municipales 1977 : propagande électorale). — Sites Internet : avis de décès, La Voix du Nord.

ICONOGRAPHIE : IHS CGT Aisne

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément