KATZENGROH Marcelle, Valentine, ép. Jamesse

Par René Caramelle, Guy Fontaine

Né le 5 août 1908 à Mohon (Ardennes), morte le 9 octobre 1985 à Saint-Quentin (Aisne) ; mariée ; ménagère ; candidate sur la liste d’union communiste.

Fille d’Auguste Katzengros, briquetier âgé de vingt ans, et de Marie Desfontaine, âgée de dix-neuf ans, sans profession, les parents de Marcelle Katzengroh naquirent à Saint-Quentin, Ils vivaient alors au lieudit « La Briqueterie ». Elle fut adoptée par la Nation, par jugement du tribunal civil de Pamiers (Ariège) du 31 octobre 1919. Né le 6 janvier 1889, son père avait été mobilisé au 87e régiment d’infanterie de Saint-Quentin ; il fut tué le 20 août 1914 lors des combats de Longlier (Belgique, prov. du Luxembourg), entre Neufchâteau et Bastogne, et reconnu « mort pour la France ».

Mariée à Jean Jamesse le 4 juillet 1929, à Saint-Quentin, Marcelle Katzengroh fut la mère du militant syndical et communiste Jean Jamesse.

Pendant la guerre, elle fut convoquée par le Sipo-SD (Gestapo) de Saint-Quentin. Son fils et son mari l’attendirent à proximité, rue de Mulhouse. Elle avait été soupçonnée (ou dénoncée ?) d’avoir des liens avec la Résistance. Elle fut néanmoins relâchée, grâce à son nom d’origine bavaroise. Il est à noter que le patronyme fut rectifié par décision de la préfecture des Ardennes du 27 juillet 1965, passant de « Katzengros » à « Katzengroh ». Il s’agit de l’orthographe du nom de son père, tel qu’il figure dans l’état civil de Saint-Quentin.

« Ménagère, mère de famille », elle fut candidate en trente-et-unième position sur la liste d’union républicaine et résistance présentée par le PCF (qui comporta trente-trois noms) et menée par Émile Pierret, aux élections municipales de Saint-Quentin, le 19 octobre 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238585, notice KATZENGROH Marcelle, Valentine, ép. Jamesse par René Caramelle, Guy Fontaine, version mise en ligne le 19 février 2021, dernière modification le 19 février 2021.

Par René Caramelle, Guy Fontaine

SOURCES. Arch. dép. Aisne, reg. matr. 1R2 0542 (bureau de Saint-Quentin, cl. 1909, matr. n° 1446). — IHS CGT Aisne. Témoignage de son fils, Jean, sur l’Occupation. — État civil : Mohon, 2E292 14 ; Saint-Quentin, 5 MI 1294.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément