EDELIN Louis, Marie

Par François Prigent

Né le 11 mars 1891 à Ploemeur (Morbihan), mort le 23 novembre 1984 à Larmor-Plage ; commerçant ; militant socialiste SFIO, militant laïque et coopérateur du Morbihan ; maire de Larmor-Plage (Morbihan) en 1935.

Fils d’un négociant et d’une mère hôtelière-restauratrice, marié en août 1915 à Rabat (Maroc), Louis Edelin, petit commerçant, était élu maire radical de Larmor-Plage en 1935, secondé par ses adjoints Jules Le Guen (radical) et l’enseignant SFIO Maurice Le Mercier*. Républicain, il s’appuyait principalement sur les filières laïques par l’intermédiaire desquelles il intégra le milieu militant socialiste en 1936, en expansion sur la bordure littorale du département.

La configuration morbihannaise du Front populaire s’apparentait plus à un rapprochement entre radicaux et socialistes (notamment dans la région lorientaise) qu’à une union des gauches marxistes SFIO et PC. Ainsi, Louis Edelin devint le 6e maire étiqueté SFIO en 1936, après Jean-Marie Le Halpert (1909-1919) et Pierre Rogel* (1919-1945) à Lanester, Emmanuel Svob* (1925-1946) à Lorient, Emmanuel Le Visage* (1934-1969) à Locmiquélic et Jean Le Maux* (1935-1946) à Keryado.

Proche du pacifiste Louis L’Hévéder*, véritable patron de la fédération SFIO, Louis Edelin était très actif dans l’ensemble des meetings organisés dans la région lorientaise par les socialistes entre 1936 et 1938 autour des enjeux internationaux et des questions laïques. Le Rappel du Morbihan signalait fréquemment sa présence à la tribune des réunions publiques de la SFIO, aux côtés des 5 autres maires socialistes.

En 1945, il figurait toujours parmi les adhérents de la section SFIO. Sans détenir de mandat électoral, il soutenait son ancien adjoint Maurice Le Mercier, à la tête d’une municipalité SFIO-radicaux entre 1945 et 1948. Très investi dans le milieu coopérateur de l’UCL, composé essentiellement de militants socialistes dont Jean Ard’huin*, Robert Pichodo* et Armand Henry*, il fut honoré en 1963 pour ses 25 années d’action militante dans ce réseau. A soixante-douze ans, il était alors toujours encarté à la SFIO locale, qui avait reprit la mairie en 1957 par l’intermédiaire de Louis Hervé*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23868, notice EDELIN Louis, Marie par François Prigent , version mise en ligne le 9 décembre 2008, dernière modification le 6 juin 2018.

Par François Prigent

SOURCES : Arch. Dép. Morbihan, 1M 1762. — Arch. OURS, dossiers Morbihan. — Arch. fédérales du PS Morbihan. — Arch. privées Louis L’Hévéder. — Le Rappel du Morbihan, 1935-1963. — Christophe Rivière « Les maires du Morbihan (1929-1953), in Les Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, n° 2, t. 113, juin 2006 ». — François Prigent (dir), « Figures militantes et réseaux socialistes dans le Morbihan au 20e siècle », dossier spécial, in Recherche Socialiste, n° 42, mars 2008. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément