COUSI Pierre

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 septembre 1924 à Nérac (Lot-et-Garonne), exécuté sommairement le 25 juin 1944 à Allons (Lot-et-Garonne) ; cheminot ; résistant FFI non homologué.

Pierre Cousi était fils de cheminot et domicilié à Agen (Lot-et-Garonne). Il était célibataire et entra à la SNCF comme agent auxiliaire en gare d’Agen. Le 24 juin 1944, il entra dans la Résistance en rejoignant le maquis au bataillon Arthur, à Allons (Lot-et-Garonne).
Le 25 juin 1944 à dix heures, une colonne allemande venant de Saint-Michel-de-Castelnau attaqua le maquis. L’engagement fut violent. Un groupe de résistants parvint à décrocher par les bois pendant qu’un autre mieux armé les couvrait. Le combat dura deux heures. Lorsqu’il fut terminé un groupe de maisons finissait de se consumer et des résistants gisaient à terre. Quatre d’entre eux furent surpris dans la maison où ils s’étaient réfugiés et furent fusillés et défigurés. Pierre Cousi bien que méconnaissable fut identifié par une carte à son nom retrouvée dans une de ses poches.
Il fut inhumé le 26 juin au cimetière de Lubans, à Allons.
Son nom figure sur la plaque commémorative de la SNCF, en gare, à Agen (Lot-et-Garonne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238682, notice COUSI Pierre par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 février 2021, dernière modification le 21 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD AC 21 P 109743 (non consulté).— Hervé Barthélemy et Véronique Desormeaux dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 427/428.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément