DAVID Joseph, Marie

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 août 1885 à Scherwiller (Alsace-Moselle annexée, Bas-Rhin), disparu à partir du 24 juin 1940 sans doute fusillé ; cheminot ; victime civile.

Joseph David était le fils d’Aloïs et de Catharina Obri. Il était marié avec Madeleine Roesch et domicilié à Scherwiller. Il exerçait le métier de lampiste au service de l’exploitation, en gare de Sélestat.
Le 18 juin 1940, il tenta avec plusieurs collègues de rejoindre les troupes françaises et la partie du territoire encore non envahie. Bloqué par des unités allemandes, il fut mis en état d’arrestation à Dieffenthal, dans le Bas-Rhin). Sommé de jeter son masque à gaz, il répondit ainsi aux injonctions des soldats allemands : « Pour le moment, nous sommes encore français et je suis responsable de mon équipement devant mes chefs ! » Considéré comme un espion et un un démoralisateur, il fut conduit au restaurant Guntz de Scherwiller et soumis à un interrogatoire serré accompagné de coups. Pour finir, il fut adjoint à un groupe de prisonniers de guerre en partance pour l’Allemagne. On perdit alors sa trace et il est probable qu’il ait été exécuté sommairement par les Allemands.
Il fut déclaré décédé le 24 juin 1940 par jugement rendu le 2 décembre 1947 par le Tribunal de première instance de Colmar (Haut-Rhin) et transcrit à Scherwiller le 12 décembre 1947.
Il obtint le titre d’Interné politique le 28 octobre 1965.
Son nom figure sur la plaque commémorative de la SNCF, apposée sur le bâtiment voyageurs de la gare, à Sélestat et sur le monument aux morts, à Scherwiller (Bas-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238685, notice DAVID Joseph, Marie par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 février 2021, dernière modification le 21 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Cédric Neveu dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 454.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément