BAIOCCHI Roland, Jean, Joseph alias Léonce dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 28 septembre 1924 à Leno (Italie), mort le 9 février 1945 à Ohrdruf (Allemagne) ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans, camp Wodli ; déporté.

Fils d’Ernest Baiocchi, militant de la Loire engagé parmi les volontaires de l’Espagne républicaine, Roland Baiocchi, réfractaire au STO, rejoignit la Résistance. Membre du camp FTP Wodli en Haute-Loire, il fut arrêté en avril 1944.
Le 17 avril 1944 un milicien de Saint-Etienne est exécuté dans un café d’yssingeaux (Haute-Loire). Puis, le 22 avril, une vaste opération est montée par les forces de police allemandes, assistés de quelques miliciens dans la région sud d’Yssingeaux, probablement à la suite d’une dénonciation. Plusieurs jeunes résistants du camp Wodli mais aussi des civils sont arrêtés. Tandis que 9 hommes vont être exécutés sommairement lors de cette opération à Araules, Roland Baiocchi, alias Léonce fut épargné pour être interrogé.
Il fut déporté à Dachau dans le convoi resté comme le train de la mort, parti le 2 juillet 1944 de Compiègne. Il fut identifié sous le nom d’Antonio Sidoli, matricule 110919, affecté au kommando de Weissensee, puis au camp d’Ohrdruf, annexe de Buchenwald, d’où il ne revint pas.

Il a été reconnu Déporté-interné de la résistance (DIR), Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238751, notice BAIOCCHI Roland, Jean, Joseph alias Léonce dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 22 février 2021, dernière modification le 22 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 28179, dossier résistant Roland Baiocchi (nc). — Base FMD. — AVCC Caen, AC 21 P 420 541, dossier mort en déportation pour Roland Baiocchi (nc). — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément