DESCHAMPS Guy, Henri, Auguste

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 avril 1926 à Blainville-sur-l’Eau (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 1er septembre 1944 à Merviller (Meurthe-et-Moselle) ; cheminot ; résistant des Forces françaises combattantes (FFC).

Guy Deschamps était célibataire et domicilié 8 rue Saint-Antoine, à Blainville-sur-l’Eau. Il entra au chemin de fer et exerçait le métier de mineur facteur confirmé au Service de l’Exploitation de la SNCF en gare de Blainville-Damelevières.
Malgré son jeune âge il entra dans la Résistance au maquis des Vosges et au G.M.A. (Groupe Mobile d’Alsace).
Il fut arrêté le 27 août 1944 à Neufmaisons par la Sipo-SD qui avait repéré et découvert à l’intérieur du village un poste émetteur dans le groupe scolaire où son frère Roger était instituteur et qui fut lui-même arrêté.
Les deux frères furent exécutés le 1er septembre 1944 dans la forêt de Grammont, à Merviller. Neuf corps au total furent retrouvés dans un charnier le 4 septembre.
Guy Deschamps obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) en décembre 1955 et fut homologué comme soldat des Forces françaises combattantes (FFC).
Il reçut à titre posthume la Médaille de la Résistance par décret du 30/09/1959 publié au JO le 07/10/1959.
Son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative dans l’église Saint-Jean-Baptiste, à Blainville-sur-l’Eau, sur la plaque commémorative apposée sur le mur de la gare de Blainville-Damevelières, à Damevelières, sur la stèle commémorative des fusillés, à Mervillers, sur le monument aux morts et la plaque commémorative sur le mur de la mairie-école, à Neufmaisons (Meurthe-et-Moselle).
Cette dernière rend hommage aux victimes en ces termes : "Le 27 août 1944 cette école a été incendiée pour avoir servi de centre d’émissions clandestin aux radios : Capitaine J.Remy (Corse), A.Lutringer, A.Blaise de l’État-Major régional des Forces Françaises Combattantes de l’Intérieur et du Groupe Mobile d’Alsace-Vosges. L’institutrice, Mme Andrée Gadat née Calba qui s’était mise au service de la Résistance a été fusillée par la Gestapo ainsi que l’instituteur Guy Deschamps et son frère Roger".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238753, notice DESCHAMPS Guy, Henri, Auguste par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 22 février 2021, dernière modification le 22 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Vincennes GR 16 P 178518 (nc).— Hervé Barthélemy et Clément Gosselin dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 498.— Mémoire des hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément