RUFIN Robert Georges

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 2 décembre 1917 à Paris (Ve Arr.), mort au combat le 25 septembre 1944 à Chenevières (Meurthe-et-Moselle) ; ouvrier verrier ; résistant ; FFL.

Robert Rufin
Robert Rufin
SOURCE : L’Union

Robert Rufin était le fils de Marcel Camille Rufin, apprêteur d’étoffes, et de Pauline Léontine Jacquet, ménagère. Il avait épousé Paulette Germaine Thiéron le 2 août 1941 à Reims (Marne), où il était domicilié et où il était employé à la Verrerie Charbonneaux.

Il tenta de rejoindre l’Angleterre en passant par l’Espagne pour s’engager dans la France libre. Arrêté, il fut interné au camp de Miranda. Après sa libération il parvint à gagner l’Afrique du Nord et s’engagea dans le 1er Régiment de marche du Tchad (1er RMT). Il fut affecté à la 2e division blindée du général Leclerc qui débarqua en Normandie fin juillet-début août 1944 et participa à la libération de Paris.
Selon sa notice biographique parue dans L’Union du 26 août 1946, Robert Rufin fut tué le 24 septembre 1944, lors des combats pour libérer le village de Manonviller (Meurthe-et-Moselle). En réalité, en raison de conditions météorologiques déplorables qui rendaient les chars inopérants, l’attaque sur ce village n’eut lieu que le lendemain. Robert Rufin se trouvait dans une section d’infanterie du 1er RMT qui participa aux combats aux côtés de pelotons de chars de la 2e Division blindée (2e DB). Selon le site « Mémoire des hommes » il aurait été tué le 25 septembre 1944 à « Marinviller » (en réalité Marainviller), un village proche de Manonviller.

L’acte de décès de Robert Rufin, dressé sur déclaration de Léon Blondeau, aumônier au 1er RMT le 12 octobre 1944 à l’état civil de Chenevières (Meurthe-et-Moselle), le dit décédé le 25 septembre 1944 dans cette commune.

Robert Rufin a été reconnu « Mort pour la France » en 1947.

À Reims, son nom figure sur le monument dédié « Aux enfants de la Verrerie de Reims morts pour la France » érigé dans le Cimetière du Sud.
À Paris (XIVe arr.), son nom est inscrit sur le mémorial dédié au général Leclerc et à la 2e DB, qui se dresse place du 25 août 1944 à la Porte d’Orléans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238798, notice RUFIN Robert Georges par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 23 février 2021, dernière modification le 2 mars 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Robert Rufin
Robert Rufin
SOURCE : L’Union
Dans le cimetière du Sud à Reims
Dans le cimetière du Sud à Reims
Porte d'Orléans à Paris
Porte d’Orléans à Paris
SOURCE :
Photo Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 144 462. – SHD, Vincennes, GR 16 P 527819. – L’Union (photo), 26 août 1946. – Site « Mémoire des Hommes ». – Mémorial GenWeb. – État civil, Paris,Ve arr. (acte de naissance) ; Chenevières (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément