DURAND René, Henri, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 17 mai 1922 à Cahors (Lot), mort en prison le 19 avril 1944 à Toulouse (Haute-Garonne) ; cheminot ; résistant.

Réné Durand était fils d’un chef de train. Il était célibataire et fut embauché à la SNCF sous l’occupation comme auxiliaire à Cahors.
En 1943, il fut convoqué au STO mais préféra rejoindre la Résistance et prendre le maquis. Il devint chef d’équipe puis chef de groupe au sein du maquis France. Il fut capturé le 10 avril 1944 lors d’un engagement avec des soldats allemands et interné à la prison Saint-Michel de Toulouse où il mourut le 19 avril 1944, sans doute par suite des coups reçus.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Cahors (Lot).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238801, notice DURAND René, Henri, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 23 février 2021, dernière modification le 23 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Véronique Desormeaux et Clément Gosselin dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 567.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément