GAUTHERON Jean, Jacques, Adrien

Par Jean-Luc Marquer

Né le 16 mars 1924 à Sète (Hérault), mort au combat le 18 août 1944 à Voreppe (Isère) ; chauffeur d’automobile ; résistant de l’Armée secrète (AS), homologué Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Tombe 6, Nécropole nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère), lieu de mémoire
Tombe 6, Nécropole nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère), lieu de mémoire
Photo : Thierry Pinel, Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Jean, Jacques, Adrien Gautheron était le fils de Fernand, Adrien Gautheron et de Jeanne, Célestine Roux, son épouse.
Célibataire, il habitait 2 rue E. Barrère à Arles (Bouches-du-Rhône) et exerçait le profession de chauffeur d’automobile.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit le maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS Isère où il fut intégré à l’un des bataillons de chasseurs alpins reconstitués.
Ses services sont homologués à partir du 9 juin 1944.
Le 21 juillet 1944, l’assaut fut donné contre le Vercors par les troupes allemandes dirigées par le général Pflaum.
Après l’ordre de dispersion donné aux maquisards le 23 juillet 1944, il parvint à quitter le massif, pourtant cerné de toutes parts.
Il aurait repris le combat dans les rangs de la Compagnie Stéphane.
Les 17 et 18 août 1944, la compagnie mena des embuscades à Voreppe (Isère) contre les véhicules allemands qui empruntaient la route nationale.
Le 18 août 1944 à 13h30, un homme décéda, hameau de la Poste, route nationale 75.
L’acte de décès n°44, dressé le 19 août 1944, fut établi pour un inconnu.
Il porte le signalement suivant : « Âgé de vingt à vingt-cinq ans, taille un mètre soixante-cinq centimètres, cheveux châtain clair, vêtu de l’uniforme des chantiers de Jeunesse, chemise kaki, béret basque, brodequins en bon état. Le corps porte des traces de blessures par balle au bras droit et à l’œil droit.  »
Un jugement du tribunal civil de Grenoble (Isère) en date du 9 août 1945 prononça que cet acte de décès était celui de Jean Gautheron.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Il est enterré dans la Nécropole Nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère), tombe 6.


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238806, notice GAUTHERON Jean, Jacques, Adrien par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 5 juillet 2021, dernière modification le 7 juillet 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Tombe 6, Nécropole nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère), lieu de mémoire
Tombe 6, Nécropole nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère), lieu de mémoire
Photo : Thierry Pinel, Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 247161 (nc) ; GR 19 P 38/13 et 38/16 — AVCC Caen, AC 21 P 191805 (nc) — Mémoire des hommes — Geneanet — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément