ISNARD Robert, Louis, Marcel

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né le 17 avril 1933 à Meyreuil (Bouches-du-Rhône), mort le 7 avril 2015 à Gap (Hautes-Alpes) ; mécanicien de route SNCF ; militant communiste de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Robert Isnard en 1971 (extrait de "La Marseillaise" spéciale L’Unité)

En 1964, Robert Isnard était officiellement domicilié dans le quartier de Pont Callamand à Miramas.

Il fut présenté par le PCF aux élections municipales de mars 1971 à Miramas sur la liste conduite par Georges Thorrand. Son nom figurait parmi ceux de quatorze cheminots et trois femmes. Il était alors âgé de 38 ans.
La liste comptait aussi dix sans-parti qui s’étaient ralliés au PCF faute de l’acceptation d’une alliance par la direction socialiste du département.
C’est pourtant le maire UDR sortant, Pierre Tristani, qui conserva la mairie à l’issue du scrutin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238840, notice ISNARD Robert, Louis, Marcel par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 9 avril 2021, dernière modification le 9 avril 2021.

Par Renaud Poulain-Argiolas

Robert Isnard en 1971 (extrait de "La Marseillaise" spéciale L’Unité)

SOURCES : Arch. Dép. des Bouches-du-Rhône, Liste électorale, 1964, 41 W 63. — La Marseillaise spéciale : L’Unité, journal de la section PCF de Miramas (numéro spécial pour les élections municipales de mars 1971) [photographie]. — Site Match ID, Acte n°225, Source INSEE : fichier 2015, ligne n°178814. — Notes de Sébastien Avy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément