MANSANI Gabriel, Thomas alias Blanc Caline dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 27 novembre 1922 à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort accidentellement le 13 juin 1944 à Maurines (Cantal) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Germain et d’Henriette Teissier, Gabriel Mansani serait originaire de Murat (Cantal). Le Mémorial de la Truyère le présente comme domicilié à Massiac (Cantal).

Il rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore. Il fut tué à Maurines (Cantal) le 13 juin 1944. La cause de son décès serait accidentelle, alors qu’il était en service.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le Monument de la Résistance de Saint-Flour (Cantal).

Le tribunal civil de Saint-Flour le 25 février 1945 a fixé son décès au 13 juin 1944, ce jugement faisant office d’acte de décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238876, notice MANSANI Gabriel, Thomas alias Blanc Caline dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 25 février 2021, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 80561, dossier Gabriel Mansani (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 390048, dossier résistant de Gabriel Mansani (nc). — Jean Favier, Mémorial du réduit de la Truyère, Aurillac, Union des ACVG - CVR du Cantal, Musée de la Résistance d’Anterrieux, 2008. — Mémorialgenweb. — Généanet. — État-civil Maurines.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément