DUMONT Bernard, Antoine, François

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 août 1923 à Dijon (Côte-d’Or), mort en action le 13 décembre 1944 à Vieux-Thann ou peut-être à l’hôpital le 14 décembre des suites de ses blessures ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et du 1er régiment de Bourgogne.

Bernard Dumont était le fils de Louis, coiffeur et de Marie Joséphine Ravelet, sans profession.
Son parcours dans la Résistance n’est pas connu avant son engagement au 1er régiment FFI de Bourgogne constitué le 1er octobre 1944 sous les ordres du commandant René Alizon. Il fut affecté comme caporal à la compagnie d’appui CA 2 du 2e bataillon. Le régiment de Bourgogne quitta Dijon le 22 octobre 1944 pour être intégré à la 2e Division d’infanterie marocaine dans la région de Rougemont (Doubs). Il participa à l’offensive dans la trouée de Belfort et en Haute-Alsace.
La CA 2 avait pris position le 12 décembre au Brandwaldkopf, près de Thann avec le I/8 RTM. Le lendemain elle participa à l’attaque de Vieux-Thann (Haut-Rhin) lancée par le 8e RTM qui fut un échec.
Bernard Dumont fut tué dans l’attaque le 13 décembre 1944. Selon MdH, il est mort par accident le 14 décembre à l’hôpital d’évacuation à Belfort.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de caporal des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238917, notice DUMONT Bernard, Antoine, François par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 février 2021, dernière modification le 26 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD GR 16 P 200068 et AC 21 P 176707 (non consultés).— Gilles Hennequin Le régiment de Bourgogne, Dijon, 2006.— Mémoire des Hommes.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément