PIETRZAK ou PIETRZACK Antoine

Par Eric Panthou

Mort le 16 mai 1944 à La Capelle-Marival (Lot) ; ouvrier agricole ; maquisard.

Antoine Pietrzak -ou Pietrzack- était semble t-il habitant de la commune de Siran dans le Cantal, commune limitrophe du Lot. Il était possiblement d’origine polonaise et ouvrier sur le chantier d’un barrage dans le secteur.
Selon la liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, il a été tué le 16 mai 1944 à La Capelle-Marival (Lot), à une quinzaine de kilomètres de Siran. Le monument aux Morts de Siran, où figure son nom, orthographié Pietrzack, précise qu’il a été tué au maquis.
Selon des témoignages de personnes aujourd’hui décédées, il semblerait que ce maquisard ait travaillé dans une ferme de Siran et serait mort dans des circonstances troubles. Il aurait été abattu en voulant s’échapper de la surveillance d’un "vigile" qui l’avait sous sa garde avec 2 ou 3 autres maquisards dans une grange.
Antoine Pietrzak est inhumé dans une tombe du cimetière de Siran. Sa tombe a été réhabilitée par une personne de sa famille il y a une vingtaine d’années.

Il n’a aucun dossier de résistant ou victime de guerre au service historique de la Défense et son acte de décès n’a pas été trouvé à La Capelle-Marival.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238992, notice PIETRZAK ou PIETRZACK Antoine par Eric Panthou, version mise en ligne le 10 janvier 2022, dernière modification le 12 janvier 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 15/1 : liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément