ROLIN Pierre, Christian

Par Eric Panthou

Né le 7 février 1920 à Terrenoire, aujourd’hui commune de Saint-Étienne (Loire), mort au combat le 11 juin 1944 à Clavières (Cantal) ; gendarme ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Jean Marie Eugène Pierre, 26 ans, négociant, et d’Eugénie Margerit, 26 ans, sans profession, Pierre Rolin était gendarme en poste à Laroquebrou (Cantal). Il rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore, devenant sergent-chef chez les FFI.
Il rejoignit la concentration du Mont-Mouchet après l’ordre lancé par le colonel Gaspard le 20 mai 1944. Il intégra la 26ème Compagnie stationnée à Fridefont (Cantal) et envoyée la nuit du 10 au 11 juin 1944 à Clavières pour s’opposer à l’arrivée des troupes allemandes de Saint-Flour vers le Mont-Mouchet.
Il fut tué lors des combats de Clavières des 10 et 11 juin 1944.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le monument commémoratif du 11 juin 1944 à Clavières et sur une plaque en sa mémoire sur la gendarmerie de Laroquebrou. Il ne figure pas sur le registre des décès de Clavières.

Son décès a été établi sur un jugement qui a été retranscrit sur l’état-civil de Saint-Étienne en date du 1er juillet 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239007, notice ROLIN Pierre, Christian par Eric Panthou, version mise en ligne le 28 février 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 144264, dossier Pierre Rolin (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 518201, dossier résistant de Pierre Rolin (nc). — Manuel Rispal, Tout un Monde au Mont-Mouchet, 1940-1945. Ytrac : Editions Authrefois, 2014, 114 p. — Jean Favier, La 26e Compagnie : Laroquebrou-Clavières. Éd. de l’Association du Musée de la Résistance d’Anterrieux, 2010, 48 p. — Mémorialgenweb. — État-civil Saint-Etienne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément