TORTOSA Pedro ou Mariano

Par Eric Panthou

Né le 21 novembre 1911 à Valencia (Espagne), mort le 10 juin 1944 à Clavières (Cantal) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Ce dernier habitait jusque là à Romagnat (Puy-de-Dôme), dans la banlieue de Clermont-Ferrand.
Il figure sur la liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947, mais orthographié Portosa, et signalé mort au Mont-Mouchet le 11 juin 1944. La base Mémoire des Hommes signale la mort dans un incendie le 10 juillet 1944 de Pédro Tortosa.
Membre des FFI, il avait sans doute rejoint la Résistance au moment où plusieurs milliers d’hommes ont répondu à l’ordre de mobilisation lancé le 20 mai 1944 par le colonel Coulaudon afin de constituer une concentration au Mont-Mouchet.
Il a donc certainement été tué dans les combats de Clavières des 10 et 11 juin 1944 et non en juillet comme l’indique la base Mémoire des Hommes.

Son nom figure sur le monument aux Morts de Romagnat, mais avec le prénom Mariano. Il ne figure pas sur le registre des décès de Clavières et n’a pas de dossier de résistant. Il n’y a pas davantage de transcription de son décès à Romagnat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239011, notice TORTOSA Pedro ou Mariano par Eric Panthou, version mise en ligne le 28 février 2021, dernière modification le 9 janvier 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945. AVCC Caen, AC 21 P 162761, dossier Pedro Tortosa (nc). — SHD Vincennes, GR 19 P 15/1 : liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément