MOUVEROUX Henri, Julien, René

Par André Balent

Né le 22 mars 1912 à Toulouse (Haute-Garonne), mort à Saint-Girons (Ariège) le 19 juillet 1944 ; inspecteur de police (Renseignements généraux) ; tué par la Sipo-SD

Henri Mouveroux était le fils d’Albert, Jean-Baptiste Mouveroux employé de commerce âgé de vingt-quatre ans et de Marie, Joséphine, Marthe, Cardon mariés, âgés respectivement de vingt-quatre et trente-deux ans en 1912. Il naquit au domicile familial, 18 boulevard de Strasbourg à Toulouse. Il se maria le 22 juin 1933 avec Françoise, Adrienne Letourneau.
Fonctionnaire de police, il était, en 1944, inspecteur des Renseignements généraux à Saint-Girons, sous-préfecture de l’Ariège. Il venait d’être nommé, en juillet 1944 à la délégation générale des Renseignements généraux, Toulouse. Dreyer, capitaine de la Douane allemande de Saint-Girons et de l’Abwher réprimait impitoyablement la Résistance du Couserans. Au printemps 1944, il avait mis en place, à cet effet, un commando spécial dépendant de la police allemande. Convaincu que l’inspecteur Mouveroux jouait un double jeu au profit de la Résistance, il le fit arrêter. Conduit au château Beauregard, siège de la Sipo-SD à Saint-Girons, il l’y fit exécuter. Il y a un dossier non consulté au Service historique de la Défense à Caen (cote, 21 P 518987) non consulté.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Saint-Girons et figure sur les panneaux de l’église Saint-Girons, avec les noms des victimes des conflits du XXe siècle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239059, notice MOUVEROUX Henri, Julien, René par André Balent, version mise en ligne le 1er mars 2021, dernière modification le 10 mars 2021.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 5 W 53, synthèse préfectorales Ariège, juillet 1944 ; 64 J 23, fonds Claude Delpla, notes et listes manuscrites. — Arch. com. Toulouse, 1 E 622, registre des naissances (janvier-juin 1912), acte de naissance d’Henri Mouveroux et mentions marginales. — Claude Delpla, La libération de l’Ariège, Toulouse, Le Pas d’oiseau, 2019, 514 p. [p. 138, p. 437]

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément