L’HUILLIER Albert, Arsène

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 10 janvier 1921 à Escles (Vosges), exécuté sommairement le 1er septembre 1944 à Poussay (Vosges) ; cheminot ; résistant de la Résistance intérieure française (RIF).

Albert L’Huillier était marié. Il était domicilié à Escles.
Il entra à la SNCF comme agent auxiliaire au service Voie et Bâtiments, à Épinal (Vosges). En février 1944, il fut convoqué au STO mais choisit de ne pas répondre et trouva refuge à Bettoncourt, chez un fermier. Il en profita pour rejoindre la Résistance et les Forces françaises de l’intérieur (FFI) au moment des combats de la Libération.
Le 1er septembre 1944, alors qu’il était en route vers le maquis de Mirecourt, il fut interpellé par une patrouille allemande. Fouillé et trouvé porteur d’un revolver, il fut emmené à Poussay, attaché à un poteau et exécuté vers 23 heures le même jour.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" et fut homologué comme soldat de la Résistance intérieure française (RIF).
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Poussay, sur la plaque commémorative de la gare d’Escles reposée en gare, à Épinal (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239065, notice L'HUILLIER Albert, Arsène par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er mars 2021, dernière modification le 2 mars 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD GR 16 P 371755 et AC 21 P 84193 (non consultés).— Mémorial des Cheminots victimes de la répression 1940-1945 sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 942.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément