MACONNAUX Pierre Émile

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 août 1908 à Authumes (Jura) ; exécuté sommairement le 6 septembre 1944 à Dole (Jura) ; cheminot ; résistant des Forces françaises combattantes (FFC).

Pierre Maconnaux était le fils de Rémond Henri, vigneron et de Marie Berthe Léonie Fériot, sans profession. Il fut adopté par la Nation par jugement du Tribunal civil de Dole en date du 19 septembre 1918. Il se maria le 18 novembre 1930 à Dole avec Régina louise Joséphine Heyer. Il était père de trois enfants. Il entra au chemin de fer à la Compagnie du PLM le 1er janvier 1934 au service Matériel et Traction. Il fut nommé chauffeur de route à Dole.
Pendant l’Occupation, il hébergea dans sa cave et un bâtiment à proximité de son logement des prisonniers évadés, des aviateurs américains et anglais dont les appareils avaient été abattus et même des Russes déserteurs de l’armée allemande.
il participa début septembre 1944 avec deux retraités du dépôt de Dole à la réception d’un parachutage.
Le 6 septembre 1944, un train de milicien stationna en gare de Dole mais ne put poursuivre sa route. Les miliciens descendirent pour chercher du ravitaillement dans les maisons toutes proches parmi lesquelles celle de Pierre Maconnaux. Sans doute informés de l’activité de ce dernier, ils entreprirent de fouiller la maison. Ils prévinrent également les soldats allemands qui accompagnait le convoi. Pierre Maconnaux prévint les fugitifs encore cachés chez lui avant de prendre la fuite. Poursuivi par les Allemands, il fut abattu dans un champ d’une balle explosive tirée presque à bout portant en plein cœur.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès et fut homologué comme soldat des Forces françaises combattantes (FFC).
Son nom figure sur la plaque commémorative 1939-1945 en gare et sur les plaques commémoratives dans l’église, à Dole (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239080, notice MACONNAUX Pierre Émile par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 mars 2021, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD GR 16 P 382829 (non consulté).— Hervé Barthélemy et Véronique Desormeaux dans le Mémorial des Cheminots victimes de la répression 1940-1945 sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 page 958.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément