GAILLANDRE Paul

Par René Crozet

Né le 10 avril 1914 à Méharicourt (Somme), mort le 1er décembre 1972 à Amiens (Somme) ; instituteur ; résistant-déporté ; militant de la Mutuelle générale de l’éducation nationale dans la Somme.

Paul Gaillandre entra en 1931 à l’École normale d’instituteurs de la Somme et à sa sortie enseigna successivement à Conty (Somme), Rosières (Somme) puis à Amiens (Somme). Après son service militaire, il fut nommé en 1938 à Albert (Somme).

Paul Gaillandre participa activement à la Résistance au sein de Libération-Nord. Arrêté en 1943, interné à Amiens puis Royallieu (Oise), il fut déporté à Buchenwald le 19 janvier 1944.

Après la Seconde Guerre mondiale, il milita à la MGEN dont il devint le directeur de la section départementale en septembre 1956 avant d’être élu administrateur en novembre 1965 et trésorier en février 1966. Il assista aux congrès nationaux de 1960, 1961, 1962, 1965 et 1968. En 1969, il céda son poste de directeur à Michel Modeste.

Il fut le secrétaire de la section SFIO de Croix-Moligneaux-Athies-Ennemain, reconstituée en juillet 1953.

Chevalier de la Légion d’honneur en 1959, Paul Gaillandre milita aussi dans les organisations de déportés et fut secrétaire adjoint de l’Association des déportés, internés et familles de fusillés en 1959 puis secrétaire général.
Son nom fut donné à une rue de Méharicourt (Somme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23921, notice GAILLANDRE Paul par René Crozet, version mise en ligne le 16 décembre 2008, dernière modification le 29 juillet 2021.

Par René Crozet

SOURCES : Arch. de la section MGEN-Somme. — Le Courrier picard, 1945-1972. — Notes de Jean-Pierre Besse et Julien Cahon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément